Andes Fertiles

Solidarité et coopération avec les communautés rurales de Bolivie

L’agriculture sur l’Altiplano se fait dans des conditions extrêmes : grêle, inondations, sécheresse, gelées nocturnes. C’est une agriculture de subsistance principalement.

A 4000m d’altitude, la biomasse est pauvre. Les bouses de vaches sont souvent utilisées comme combustible. Les sols sont amendés principalement avec le fumier de moutons. Les durées d’assolement se réduisent car les paysans ont de moins en moins de terre.

  • Amélioration des sols.

Le lupin des Andes (tauri) est une légumineuse adaptée aux conditions andines mais sa culture a plus ou moins disparu au fil du temps. Or, sa culture en engrais vert s’avère très efficace pour reconstituer des sols épuisés. Le lupin des Andes contient des alcaloïdes capables de repousser le gorgojo ou ver de la pomme de terre qui fait beaucoup de dégâts sur l’Altiplano. Les graines sont toujours consommées dans certaines zones et apportent beaucoup de protéines.

– 1ers essais de culture de Tauri à Tuni :

Associé à la pomme de terre, le Tauri empêche le développement du ver parasite du tubercule.

– Culture de Tauri en assolement chez les producteurs de Pommes de Terre de Waraconi et Chacoma :


  • Appui technique à la production d’oignons à Hichuraya :